Aujourd’hui, nous avons décidé de vous faire partager une aventure peu banale qui nous est arrivée lors d’une croisière.

Voici donc un petit topo de notre croisière « mésaventures aux caraïbes » euh non, « magie des caraïbes » !

optimiser-images-google-croisière-caraibes

Acte I, première !

Nous avons eu la chance de vivre une expérience unique en son genre à bord d’un navire de croisière : l’enfermement sur balcon ! Vous ne pensez pas cette aventure possible?Si, si, je vous assure : prenez, une suite (hé oui, on avait eu la chance d’avoir un surclassement ! Enfin, la chance … à la fin on n’en n’était plus vraiment certains ! )  , deux touristes, un balcon, n’oubliez pas d’y ajouter un majordome complètement C.., secouez le tout, et vous obtenez lesworldtrotteurs enfermés sur le balcon !!!
Explication de ce tour de passe passe : dernier jour de croisière (en mer) : nous étions tranquillement installés sur notre balcon quand notre majordome vient nous demander s’ils peuvent lui et le steward, faire la cabine. Je lui réponds qu’il n’y a pas de souci. Tout va bien jusqu’au moment où nous souhaitons rentrer dans notre suite. Volonté farfelue lors de cette expérience où notre charmant majordome a eu la bonne idée de verrouiller la porte de notre balcon avant de sortir de notre cabine.
Si, si, véridique ! Alors sauf s’il est amnésique et aveugle, j’ai un peu de mal à l’excuser !
Heureusement qu’au bout d’une demi-heure d’attente, et de multiples tentatives pour alerter quelqu’un, un voisin a fini par apparaître sur son balcon et a pu aller chercher de l’aide.
Notre brave majordome nous a alors dit « Sorry. It’s really the first time » (désolé, c’est vraiment la première fois). Waoo, qu’elle chance on a eu qu’il nous réserve ce privilège !

Nous ne sommes pas du genre à faire des histoires mais là, pour le coup, nous décidons tout de même,  d’aller relater cette charmante aventure au service clients. Alors là, re gag !
On tombe sur une charmante hôtesse. Si, si, elle sourit très bien… Après que nous lui ayons expliqué le problème, elle nous annonce qu’elle nous envoie quelqu’un tout de suite ! Elle n’a visiblement pas compris que si nous étions face à elle c’est que nous étions parvenus à sortir de notre balcon.
Alors, là, c’est devenu trop compliqué pour elle. Lorsqu’on a tenté de clarifier la situation elle nous a finalement demandé pourquoi on venait alors. Bref, elle n’a pas dû comprendre pourquoi on venait se plaindre du merveilleux privilège qui venait de nous être accordé. Franchement, on exagère…
Après avoir persévéré, nous sommes tout de même parvenus à rencontrer un membre du personnel compétent et compréhensif. Le manager de notre majordome a été prévenu et a interpellé ce dernier, qui nous a alors, pour se faire pardonner, généreusement ramené une assiette de fruits et de gâteaux, qu’il est vrai nous aurions eu beaucoup de difficultés à aller chercher nous mêmes au buffet ! Ah, j’oubliais une bouteille de leur au combien délicieux prosecco !

Deuxième !

Non, non, ce n’est pas fini ! Matin du débarquement : facture dans la boîte aux lettres, comme d’habitude. Ah zut, erreur de facturation.
Si, si c’est possible. Je vous explique : dans le prix de notre croisière étaient compris les transferts port-aéroport. Mais comme nous avions le dernier jour pris une excursion à Miami (dans le prix de laquelle était également compris le transfert à l’aéroport) la compagnie de croisière avait dans un grand élan de générosité offert le remboursement des transferts. Si, si, vraiment, je l’ai vu : c’était écrit en police d’au moins 4 sur le journal d’excursions de la compagnie !
Alors, hop, un peu d’exercices avant de débarquer et en route pour un marathon, direction la salle paparazzi (paiement des comptes).
Et sur qui tombe t-on ? Je pense,  le frère de l’hôtesse du service clients ! Je vous assure, tout aussi pertinent… Mais, lui, il ne sourit même pas. En revanche, qu’est-ce qu’il semble perplexe… Il en passe des coups de téléphone. Et on le rappelle… Et ça traîne et ça traîne… et ça m’énerve et ça m’énerve… Tout ça pour qu’il aille chercher du secours auprès d’un de ses collègues et qu’il me dise « alors, vous voulez annuler votre excursion aux Everglades ! ?  »  Alors, là je me suis retenue de ne pas passer au dessus de la table et de l’étriper… Vraiment, j’en ai eu envie! Mais bon, j’ai tout de même un minimum de savoir vivre alors je suis restée calme.
Hé bon, ça a fini par s’arranger et comble du bonheur, on a même eu le temps de prendre un petit déj’ avec un lance pierres avant de débarquer ! Super non ?

Troisième :

Hé non, toujours pas fini… Entre le temps où nous avons fait nos valises et le temps où nous avons quitté le navire et cadenassé notre bagage à mains (dans lequel nous avions rangé nos appareils audio et vidéo) et le moment où nous sommes rentrés chez nous notre caméscope a disparu. Nous avons lancé un avis de recherches, mais nous ne l’avons pas retrouvé ! Il n’était pas non plus suicidaire, alors je ne pense pas qu’il ait sauté par dessus bord. Bref, mystère….

Bon allez, je vous passe le steward qui regarde la tv dans notre suite pendant qu’on n’y est pas et qui lorsqu’on rentre nous dit tout sourire « Ah, j’étais en train de regarder The Voice », le guide qui ne nous fait faire que la moitié des visites (bah oui, quoi ?! Il était peut-être fatigué ce brave homme !), le manque de places pour tout le monde dans les jeeps (excursion en Jamaïque où ils ont oublié de compter les enfants. Ben oui, ils sont petits mais ils sont là quand même…).

optimiser-images-google-wordpress-croisière-Caraïbes
Une des fameuses jeeps !

Bon allez, stop j’arrête !

Dénouement :

Les paysages étaient vraiment splendides. Ouf, heureusement !

A part si on apprend qu’on était filmé pour une caméra cachée… mais, bon, je ne pense pas…., on est franchement sceptiques ! Même si nous n’avons rien vécu de dramatique , le must de la croisière, à savoir ce fabuleux enfermement nous a  tout de même laissé un goût amer ! Tout ça ajouté à de nombreuses autres raisons, essentiellement à l’évolution de notre conception des voyages (désir d’indépendance, d’authenticité …) fait que nous n’envisageons pas de renouveler l’expérience !

optimiser-images-google-wordpress-lesworldtrotteurs