La compagnie du Ponant

Tout d’abord, un petit mot sur le Ponant. Il s’agit d’une compagnie française ayant une flotte de navires à taille humaine : environ 200 passagers.

Les bateaux de la compagnie du Ponant sont luxueux et la décoration y est sobre. Nous avons d’ailleurs apprécié cette absence de « bling bling », dans la décoration.

Les repas sont variés et raffinés. Même au buffet, nous avons pu manger de la langoustine, des verrines avec du caviar … A chaque repas vous avez d’ailleurs le choix entre un buffet ou un restaurant avec service à table. Pendant notre croisière, le buffet n’a été fermé que lors de la soirée du commandant.

A l’exception des femmes de chambres et des serveurs et serveuses, le personnel est français ou francophone, dans une très grande majorité, ce qui est appréciable je pense, pour les personnes ne parlant pas anglais.

Les bateaux disposent d’une petite piscine chauffée extérieure qui est accessible même lors d’une croisière polaire. Si, si, je vous assure! Nous l’avons d’ailleurs testée. Alors, pour être franche c’était génial de se baigner aux abords du Groenland en revanche ça l’était beaucoup moins de sortir de l’eau par une température extérieure de 4° environ. Mais bon, ça reste malgré tout un super souvenir.

Notre croisière : Le Groenland inexploré

Nous avons fait cette croisière du 28 juillet au 11 août 2015, sur le Soléal. Nous avions opté pour une cabine avec balcon. Ceci pour plusieurs raisons : ça permet toujours d’avoir un peu d’intimité même à l’extérieur, c’est appréciable lorsqu’on veut être rapidement dehors afin d’observer quelque chose (j’y reviendrai un peu plus loin). Petit plus, pour les personnes souffrant du mal de mer, il est toujours bienvenu de pouvoir prendre l’air.

Le Soléal au Groenland
Une croisière divine !

L’itinéraire d’une croisière expédition

Alors, il faut avant tout savoir qu’une croisière expédition n’est pas une croisière classique. Vous avez bien évidemment un itinéraire prédéfini mais sachez qu’il faut vous attendre à de multiples changements. Et c’est super ! Evidemment, vos lieux de départ et de retour ne changeront pas (sauf circonstances exceptionnelles, et exceptionnellement rares, je suppose). En revanche, vous n’aurez pas d’escales, de temps d’escales … prédéfinis avant votre départ. Le capitaine s’adapte en permanence aux conditions météorologiques. »Le temps est maître à bord », comme disait notre cher capitaine. Chaque croisière d’expédition est différente. Elles varient en fonction du temps, de la faune présente…

Tout les soirs, un briefing est organisé par le chef d’expédition et son équipe afin de décrire ce qui sera fait le lendemain. Des modifications de dernière minute restent toujours possibles.En ce qui nous concerne, on était vraiment impatient d’aller à ces briefings afin de découvrir ce qui nous attendait le lendemain. Et que de belles surprises à chaque fois. L’équipe d’expédition et le capitaine faisaient vraiment tout leur possible pour nous montrer le plus de choses possible et nous faire profiter au maximum de notre croisière.

L’équipe d’expédition

Une croisière d’expédition c’est donc bien sûr et en tout premier lieu, un capitaine capable d’adapter son itinéraire comme je viens de vous le dire mais c’est aussi une équipe d’expédition disponible et heureuse de vous faire partager son savoir.

L’équipe d’expédition est composée de guides naturalistes expérimentés et chacun spécialisé dans un domaine. Lors de notre croisière, un guide était spécialiste des baleines, une autre des aurores boréales, un troisième des icebergs …

Une croisière expédition c’est donc aussi une croisière durant laquelle vous allez avoir l’opportunité d’enrichir votre savoir en écoutant et en discutant avec les guides, que ce soit lors des conférences organisées à bord, lors des débarquements ou lors de tout autre moment en mer que vous partagerez avec eux.

Les débarquements en zodiac

Quelques débarquements se font en tender (chaloupe) mais la plupart se font en zodiac. Alors, pas de panique, vous ne risquez pas de tomber à l’eau. Enfin, si, si vous vous mettez à danser sur le zodiac peut-être, mais si vous respectez les règles de sécurité il n’y a pas de souci !

Pour les novices, pas d’inquiétude non plus, la veille de votre premier débarquement en zodiac, une réunion d’information est organisée à bord afin de vous donner toutes les instructions et les consignes de sécurité. A savoir, qu’il y a de toute façon toujours du personnel présent pour vous aider lors de chaque montée et descente de zodiac. Tout est vraiment fait pour que ça se passe bien. Et tant mieux, me direz-vous !

Autre précision importante concernant les débarquements, certains se font les pieds au sec et d’autres les pieds dans l’eau, d’où l’intérêt d’avoir des bottes étanches. Encore une fois, rassurez vous, vous ne débarquerez pas dans un mètre d’eau, il ne s’agira que de quelques centimètres mais qui peuvent tout de même mouiller les pieds si vous n’avez pas de bottes !

Dernière information concernant les débarquements. Ils sont très bien organisés ! Lors de notre croisière, chaque passager disposait d’une pastille de couleur collée sur sa carte d’embarquement (couleur attribuée en fonction de sa cabine). Cette étiquette permettait de savoir quand on débarquait. Par exemple le jour un les « rouge » débarquaient en premier, ensuite les « bleu » … A noter que l’ordre changeait à chaque débarquement et qu’il était indiqué sur les écrans du navire ainsi que dans le journal de bord qui nous était remis chaque soir dans notre cabine.

L’observation et les réveils nocturnes

Alors, il faut savoir qu’il ne faut pas partir en croisière d’expédition pour se reposer. En effet, il est arrivé plusieurs fois pendant la croisière que le capitaine nous réveille en début ou en fin de nuit grâce à un appel au micro parce qu’il y avait quelque chose à observer. On s’est toujours levé et honnêtement, on ne l’a jamais regretté. Ça aurait été dommage de manquer une aurore boréale, par exemple. Qu’en pensez-vous ? Alors, les réveils nocturnes amènent aussi  un côté sympa au balcon : ça évite de se balader en pyjama sur le bateau! Mais si vous n’avez pas de balcon ou si vous souhaitez rejoindre un pont pour effectuer vos observations, pas d’angoisse, vous ne serez pas seul en pyjama. Pensez quand même à la parka (qui soit dit au passage nous a été offerte par la compagnie), car n’oubliez pas que vous serez en zone polaire !

Rassurez- vous dans la journée aussi, on vous prévient lorsqu’il y a quelque chose à observer que ce soit des baleines, des icebergs … Et le capitaine n’hésitera pas à faire un « détour » s’il y a par exemple, un ban de baleines à observer.

Baleine vue à proximité du Groenland
Une rencontre magique avec de multiples baleines !
Iceberg vu à proximité du Groenland
Qu’est-ce qu’on se sent minuscule à côté !!!

La passerelle du commandant

Pour terminer, je préciserai également qu’il est possible en permanence (exception faite de très rares moments de navigation complexe) d’accéder à la passerelle du commandant, de le voir lui et ses hommes au travail, d’observer depuis la passerelle, d’échanger avec l’équipage … Même lors de la navigation dans les glaces, la passerelle était restée accessible. Le top !

 

Pour conclure, je dirais qu’on a réellement passé une superbe croisière avec un commandant, une équipe d’expédition et un personnel sympathique et accessible. On a vraiment apprécié l’ambiance familiale qui régnait sur le bateau. A savoir qu’on a eu la chance aussi d’avoir un bon groupe de passagers où tout le monde s’entendait bien, se parlait …

 

optimiser-images-google-wordpress-lesworldtrotteurs